Le Triskel

Le Triskel

Déclaration de consentement aux pratiques et jeux intimes

9 appréciations
Hors-ligne
Bonjour, je place ici ce sujet car il me semble y trouver sa juste place...

Qui  ne s'est jamais posé la question : "Et si ma/mon partenaire venait , à la suite d'un accident dans sa vie quotidienne par exemple, à être conduit inconscient aux urgences. Que se passerait il si un médecin l’auscultant découvrait les marques de notre dernière séance ?"

Il faut savoir qu'en France la loi oblige un médecin à faire un signalement aux autorités de toute trace ou marque laissant supposer une agression ou un mauvais traitement. Vous imaginez donc qu'on peut très rapidement avoir à donner quelques explications au x dites autorités d'autant plus que la loi est très stricte : aucune violence, acte de torture ou atteinte à l'intégrité physique ou morale d'une personne ne peut être admise, même si elle est consentie !

Il n'y a donc pas de moyen réel sur le plan juridique de se préserver. Un "contrat" n'a qu'une valeur morale dans notre domaine et aucune en matière juridique. Pire, ce contrat peut même être utilisé comme élément à charge dans le cas où une personne soumise attaque en justice son Dominant comme "preuve" d'une volonté de manipuler psychologiquement la personne en la contraignant par un lien moral.

J'ai toutefois édité un petit document qui, bien que n'ayant AUCUNE VALEUR LEGALE, peut permettre d'éclaircir une situation avant que le dit signalement ne soit effectué.
Attention il n'y a aucune garantie de résultat que cela soit bien compris.

Dès que nous nous engageons plus intensément dans notre relation, ma soumise et moi signons une "attestation de consentement de pratiques et jeux intimes"

En voici la teneur :


[/u]
[u]Attestation deconsentement de pratiques et jeux intimes.
    Nous soussignés, M…………………….…......…., né le ……………….. à ………………………,demeurant ……………………………………………………….………………., sain de corps et d’esprit.etMme…………… ...………….., née le ………………. à …………….……….. ,demeurant ……………………………………………………………………….., saine de corps et d’esprit. Attestons par la présente nous livrer defaçon régulière à des jeux et pratiques intimes entre adultes consentants impliquant
des épreuves physiques pouvant provoquer des marques, ecchymoses ou lésions
légères.Ces jeux et pratiques se déroulent dans lecadre d’une démarche consensuelle consentie entre les deux pratiquants qui
s’engagent à respecter les limites convenues en commun et apporter toute leur
attention à la sécurité de l’un et de l’autre.En conséquence il ne pourrait être faitreproche ou engagement de poursuites judiciaires contre l’un ou l’autre pratiquant
au regard de ces marques, ecchymoses ou lésions légères... De même les marques,
ecchymoses ou lésions légères ne sauraient être considérées comme des coups et
blessures, maltraitances, violences ou actes de torture à l’encontre de l’un ou
l’autre pratiquant.Les deux pratiquants, conscients desrisques liés à ces activités, et se refusant à mettre en danger l’un ou l’autre,
ne sauraient de ce fait être tenus pour responsables d’une lésion survenue
accidentellement lors de ces pratiques. Fait à …………………………………., le …………………………, pourvaloir ce que de droit.  M. …………………                                            Mme…………………..« Luet approuvé »                                               « Lu
et approuvé »
[i][/i]


Je le redis et insiste sur le fait que cela n'a aucun valeur légale, mais le fait de pouvoir produire ce document peut éventuellement donner à réfléchir au médecin avant de conclure à une maltraitance.
Par ailleurs, pour en avoir parler avec un médecin pratiquant lui-même le bdsm, il m'a assuré qu'un professionnel urgentiste sera tout à fait à même de faire la différence entre une marque liée à nos pratiques et celle résultant d'un cas de personne battue.
Mais ne vaut il pas mieux prévenir que guérir ?
"L'esclave fait sont orgueil de la braise de son Maître..."
(A. De Saint-Exupéry)

3 appréciations
Hors-ligne
merci  Sir John
Pour cet éclaircissement et rappel.
il est vrai que nous ne somme nullement a l'abri  d'un accident de parcours  et de mettre  en premier lieu la sécurité  , que cela soit  de jeu ou  juridique est un plus sinon une réalité bien pesante.
la pratique quotidienne nous prouve que cela a un sens bien réel.

libramours

1 appréciations
Hors-ligne
Bonjour,
suite à mon petit  malaise sur les lieux, je me suis posé la même question.  Il est vrai qu'un médecin   prendrait vite ce raccourci pour faire son rapport de santé...
Je crois que nous sommes condamné à rester en bonne santé :)  

Dernière modification le dimanche 25 Mars 2018 à 04:52:34

Oui cela est bien d'être rappelé.  Soulignons  aussi qu'un engagement assumé  se doit de l'être aussi face au médecin. 
Il s'agit de notre style de vie. Alors assumons en grande personne. 
Merci  Sir John pour ce partage.

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 137 autres membres