Le Triskel

Le Triskel

Sultan O

17 appréciations
Hors-ligne
Sultan O, comme Orsini, comme O, bref, un pseudo comme un autre, un peu pompeux, mais né d'un concours de circonstances il y a de longues longues années. Je revendique quelques traits de caractère, tels que la modestie, l'humilité, la générosité, la spontanéité, mais qui peut être agaçante pour certains.

J'ai le plaisir et l'honneur d'être le Maître de Jamila. L'origine de la naissance de notre lien nous appartient, mais disons qu'il est le fruit de longues discussions qui n'étaient nullement orientées sur le bdsm, puisque ni elle, ni moi, n'avions les moindres intentions "bdsmiques" quant à un quelconque engagement. Et c'est ce qui fait la richesse de notre lien, qui s'est imposé peu à peu comme une évidence, Notre Évidence, et nous comble chaque jour.

En quatre mois, que d'aucuns considèrent comme courts, Nos deux vies se sont imbriquées, combinées, mêlées, au point de faire que Notre quotidien ne se conjugue plus au pluriel, mais au singulier, Notre singulier, à tous les sens du terme, fait de projets, d'envies, de futur écrit sans complexe. Aujourd'hui, Nous construisons sous le même toit ce futur, car vivre séparés n'avait plus de sens, et était insupportable.
Union atypique, surprenante, qui désoriente, mais le BDSM ne doit-il pas être une terre de différences et d'ouverture ? C'est ce que l'on dit couramment...

Je me qualifie d'hyperactif, car j'aime donner, et me retrouve, en plus d'un travail très prenant, à être conseiller prud'homal, et président de différentes associations.
Ma théorie sur le bdsm est que moins on en parle, mieux on se porte. Disons simplement que mon bdsm est exactement à mon image de tous les jours.
Découvrez-moi d'abord, et on parlera (peut-être) du reste.

Aucune dichotomie entre ma "vie bdsm" et ma "vie civile", pas de costume du samedi soir, les deux ne font qu'un, et c'est ce qui me guide au quotidien, dans l'associatif, la justice, la sincérité, et guide aussi mon parcours bdsm.
Mon apparence change peu entre mon travail, mes loisirs, et une soirée bdsm, car les rôles m'ennuient à mourir. J'aime les personnes sincères, et peu importe qu'elles limitent leur bdsm à la
fessée, car je ne cherche ni la notoriété, ni la concurrence hormonale avec les autres dominants; Je ne recherche pas la performance.

Au contraire, j'apprends chaque jour en regardant les autres, en cherchant à comprendre leur mode de fonctionnement, et en m'appropriant ce qui peut enrichir notre lien et nos pratiques.
Je suis passionné, dans mon travail qui m'occupe beaucoup, beaucoup, mais dont je ne me passerais pour rien au monde. J'aime ce que je fais, et travailler n'est pas une contrainte pour moi. Et oui, c'est presque une honte que de dire ça de nos jours, à une époque où l'oisiveté est une vertu, où le travail est habituellement associé aux mots stress, dépression, harcèlement.

Il semble aussi que certains trouvent important, dans son pedigree, ses lettres de noblesse, de dénombrer ses trophées, comme un matador revendique le nombre d'oreilles coupées. Je ne tomberai pas dans ce piège. L'avenir m'intéresse plus que le passé. Ma devise est simple : "Le meilleur est toujours à venir".
Pour être franc, je me fiche éperdument des chiffres, car j'ai côtoyé des vieux croûtons du bdsm, qui en étaient à leur 100ème soumise, et étaient tellement habitués à faire leurs nœuds qu'ils n'en ressentaient plus la moindre émotion, et passaient leur temps à tenter de convaincre que leurs
pratiques sophistiquées étaient la preuve d'un couple D/s épanoui et harmonieux, comme j'ai rencontré des jeunes ou novices, qui ne faisaient pas tout un fromage de leurs pratiques, mais rayonnaient dans leur lien D/s.

Vous l'avez compris, la facilité et la simplicité ne font pas partie de mon registre. J'ai depuis toujours décidé que je n'aurais pas de limites dans ce monde fou du bdsm, et que rien ne pourrait entraver mon appétit de découvrir de nouvelles nuances et variations, et c'est sur cette voie que j'avance résolument aujourd'hui, heureux, apaisé, serein, avec Ma soumise Jamila.

9 appréciations
Hors-ligne
Et voilà, tu a encore dépassé les 10 lignes...
Pourtant les résolutions pour 2018 ???
Très heureux de te retrouver ici cher Sultan.
A samedi...
"L'esclave fait sont orgueil de la braise de son Maître..."
(A. De Saint-Exupéry)

17 appréciations
Hors-ligne
Ha, mince, c'est plus fort que moi... Et pourtant, j'ai fait un effort pour raccourcir !

Plaisir partagé, cher John.

17 appréciations
Hors-ligne
Bienvenu ici Monsieur, hâte de V/vous revoir avec Votre chère Jamila
Vous ne disposez pas des permissions nécessaires pour répondre à un sujet de la catégorie Présentation des membres.

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 174 autres membres